• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
    • Album : Chateau de Saint-Izaire
      <b>chateausaintizaire.jpg</b> <br />
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

La Cathédrale de Mende (48)

Posté par villagesenfrance le 24 novembre 2009

Cathédrale de Mende
Album : Cathédrale de Mende

3 images
Voir l'album
Mende est située au centre du département de la Lozère. Construite entre le Lot au Nord et le Causse de Mende au Sud, la vieille ville se blottit autour de sa Cathédrale qui dans sa grandiose simplicité, rappelle au visiteur qui la découvre un solennel symbole de prières qui fuse vers le ciel.

Les pierres un peu nues et sans sculpture de la Cathédrale « Notre Dame et Saint Privat de Mende », demeurent les témoins d’une longue histoire de luttes et de foi. Le visiteur saura apprécier la richesse des vieux souvenirs de son passé et s’il est croyant il y rencontrera le Seigneur dans sa maison

Découvrons son édifice et son histoire.

L’édifice

Longueur : 67 m Largeur totale : 29 m Hauteur des voûtes : 25 m
Aujourd’hui l’ensemble compte : 12 chapelles rectangulaires, 2 chapelles absidiales les plus grandes celle de Notre Dame et de Saint Privat, une sacristie, deux portails Nord et Sud, un grand porche.
La neuvième travée de la nef reçoit les deux clochers situés en façade de l’édifice : le grand clocher culminant à 84 m de hauteur et le petit clocher haut de ses 65 m. Le style Renaissance italienne du premier contraste avec la sobriété du second. 

Le bas de la Cathédrale est de style roman alors que le haut est gothique. Il y a deux tours assymétriques, le grand clocher à droite abritait la « Non Pareille », et l’autre servait de cachot (ça ce n’est pas confirmé).

Si vous passez par là, n’hésitez pas à y entrer, elle est vraiment très belle. Par contre allez y un jour où il y à du soleil sinon vous ne verrez rien. Sa taille, imposante, peut surprendre par rapport à celle de la ville.
A l’intérieur de l’édifice, les trois nefs sont entourées de quinze chapelles latérales. Un escalier vous conduit à
la crypte de Saint Privat
, fondateur de la ville. 
Ne manquez pas les orgues des frères Eustache, de 1653, et admirez le chœur orné de belles stalles en bois sculpté. Au-dessus sont présentées huit tapisseries d’Aubusson de 1708, qui racontent la vie de la Vierge. Près de la sacristie, la chapelle du chevet abrite une splendide Vierge Noire du XIIème siècle, sans doute rapportée d’Orient par les Croisés.

Son histoire

951 est la date souvent avancée comme celle de la constitution de l’évêché de Mende. Avant celle-ci, une église devait s’élever, suivant la coutume, au-dessus de la crypte de Saint Privat pour glorifier ce martyre qui suscita de nombreux pèlerinage dans la ville de Mende.

En 1163 elle aurait reçu la visite du Pape ALEXANDRE III se rendant au Concile de Tours et en 1188 celle du Pape GELASE de passage à Mende.

1368 URBAIN V ce Pape natif de Grizac en plein pays cévenol, très attaché à son diocèse d’origine, décide de reconstruire et d’agrandir la Cathédrale de Mende suivant l’art gothique. Le Pape URBAIN V meurt en décembre 1370. Sa mort, les difficultés économiques et les troubles politiques marquent l’arrêt des travaux. Pendant 60 ans la cathédrale fut réduite à la nef.

1452 les travaux reprirent pour la construction du chœur et s’achevèrent en 1467. le 2 août de cette année l’évêque Guy de la PANOUSE consacra le maître-autel.

1468 Guillaume PAPILLON, verrier de Toulouse, mis en place les vitraux aux fenêtres du chœur.

1487 l’évêque Clément de la ROVERE neveu du Pape JULES II, ajouta deux travées à l’édifice.

1508 le 22 mai son frère et successeur sur le siège de Saint-Privat, François de la ROVERE ne jugeant pas digne de sa cathédrale la tour campanaire et le clocher en charpente qui existaient alors, prit la décision de construire un beau clocher en pierre à ses propres dépens. Les chanoines adoptèrent la proposition et décidèrent eux-mêmes d’en construire un second à leurs frais, le petit.

François de la ROVERE fit placer dans le grand clocher deux bourdons dont l’un s’appelait François connu sous le nom de Marie-Thérèse  »la Non Pareille » qui pesait 500 quintaux et l’autre Jean environ 400 quintaux.

1579 la nuit de Noël, pendant les guerres de religion, le capitaine Mathieu MERLE, s’empare de la ville. Il entreprendra la démolition de la Cathédrale dont la voûte et la partie Nord s’écrouleront. MERLE épargnera les clochers.

1600 20 ans après, la reconstruction est décidée et pris en charge par le roi HENRI IV. L’entreprise est confiée à Jean DESPEYSSES étant entendu que le travail sera réalisé  »sans façon ni ornements » pour limiter les frais. 1607 le gros œuvre est terminé.

1608 Pierre LENEVILLE se chargea de construire la rosace sur la face occidentale de l’édifice.

1732 la foudre démolit une des tourelles du grand clocher qui est reconstruite en 1745.

1784 la foudre frappa à nouveau et détruisit le sommet de la grande flèche ; on le rétablit à grands frais (10 000 livres) et on le dota d’un paratonnerre.

1846 Mgr de la BRUINIERE lança une souscription pour l’achat de 9 cloches fondues en Avignon.

La majeure partie de la cathédrale que nous visitons aujourd’hui date du XVII ème siècle.

Au cours du XVIII ème siècle l’édifice ne connu pas de violences particulières ni de travaux importants.

De 1868 à 1906 des campagnes de travaux importants visent essentiellement à l’embellissement de l’édifice. Les architectes s’attachent à redonner une harmonie gothique qui avait fait défaut lors des réparations du XVII ème siècle. On réalise l’aménagement des portails latéraux, la réfection de la voûte du caveau funéraire des évêques, le dallage et la mosaïque du chœur, la construction des verrières des fenêtres de la hautes nef, l’édification du porche occidental et la restauration de la façade avec sa rosace.

Sous l’épiscopat de Mgr. GELY (1906-1929) la flèche du grand clocher fut restaurée.

1935 Mgr. CUSIN bénit solennellement l’ancienne crypte de Saint-Privat

1985 l’intérieur de la cathédrale a été complètement ravalé par la société THOMAN-HANRY.

C’est très impressionnant d’avoir dans une ville que l’on travers en 5 minutes à pied de voir une Cathédrale de cette taille.

Laisser un commentaire

 

Mes voitures miniatures: Di... |
LD Production |
mystere de rennes le chateau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | leschartreuxdupayscharnegou
| Saint Jacut de la Mer:locat...
| LA PANTHERE ROSE 2a