• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
    • Album : Chateau de Saint-Izaire
      <b>chateausaintizaire.jpg</b> <br />
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

Les loups du Gévaudan (48)

Posté par villagesenfrance le 29 octobre 2009

Loups Gévaudan
Album : Loups Gévaudan

6 images
Voir l'album
Avant de parler du loup du Gévaudan, cette bête féroce qui a rendu célèbre la région, voyons les grandes lignes de l’histoire du Gévaudan:

  • Jusqu’au 13ème, le pays fut administré par des vicomtes héréditaires, véritables suzerains du Gévaudan.

  • A la suite de la croisade des Albigeois, Louis VIII profita d’un différend entre le comte de Toulouse, le roi d’Aragon et l’évêque de Mende, pour s’approprier le Gévaudan.

  • En 1307, un acte de paréage entre l’évêque et le roi de France fixa leurs droits respectifs et mit fin aux querelles d’autorité.

  • Le pays fut incorporé par la suite au Languedoc et souffrit des guerres de Religion aux 16ème et 17ème.

  • Le début du 18ème.

  • Fut marqué par la guerre des camisards, protestants cévenols luttant pour leur liberté religieuse: il fallut une intervention des troupes royales pour en venir à bout.

  • Au 18ème, la bête du Gévaudan, gigantesque loup-cervier, répandit la terreur dans le pays et fut à l’origine d’un grand nombre de contes et légendes.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les maquisards de la Lozère jouèrent un rôle important dans la Résistance.

Le loup, cette bête féroce qui sema le trouble.

Animal mythique dont l’existance repose peut-être sur des faits historiques. Un groupe de loups affamés de 1765 à 1768 s’attaquèrent aux hommes, surtout aux enfants, en Gévaudan et en Auvergne, faisant plus de 100 morts. L’imagination populaire transforma ces fauves en une bête unique, mi-lion, mi-hyène, diabolique comme une sorcière. La littérature populaire et les gazettes s’emparèrent de l’histoire de cette bête promue au rang de mythe et la diffusèrent dans tout le royaume. De véritables expéditions furent lancées contre cette bête. Louis XV envoya son propre louvetier, Antoine de Beauterne. En 1768, un paysan nommé Chastel, tua le dernier loup féroce de la région. Il s’agirait en fait d’une affaire criminelle: des hommes se seraient servi de loups pour commettre leurs forfaits.

Ici, entre l’Aubrac et le Mont Lozère, dans la vallée de l’Enfer, plus de 100 loups vivent en semi-liberté. Sur ces terres de légende, celle de la bête du Gévaudan, une poignée de passionnés ont « construit » année après année cette superbe réserve boisée. Mais rien à voir avec un zoo classique.

Les fauves qui viennent du Canada, de Sibérie, de Mongolie ou de Pologne ont droit à une vie sociale dans des enclos de 1 à 2 hectares et le parc a une véritable vocation scientifique. Les visiteurs, eux, seront captivés par l’observation des codes de vie très élaborés des loups (respect de la hiérarchie, sens de la famille, communication incessante…). Et après la visite guidée, ils pourront même télécommander des caméras vidéo pour mieux les observer. Vive les loups ! C.D.

Le parc à loups du Gévaudan

Sainte-Lucie 48100 Marvejols (Lozère)
Ouverture : toute l’année sauf janvier

Tarifs : adulte 6,50 euros, enfant 5-12 ans 3,50 euros, famille (1 couple + les enfants) 18 euros

Renseignements : 04 66 32 09 22

Laisser un commentaire

 

Mes voitures miniatures: Di... |
LD Production |
mystere de rennes le chateau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | leschartreuxdupayscharnegou
| Saint Jacut de la Mer:locat...
| LA PANTHERE ROSE 2a