• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
    • Album : Chateau de Saint-Izaire
      <b>chateausaintizaire.jpg</b> <br />
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

L’abbaye d’Alet les Bains (11)

Posté par villagesenfrance le 6 octobre 2009

Abbaye alet les bains
Album : Abbaye alet les bains

6 images
Voir l'album
Sur la berge, des pierres roses flamboient au soleil: ce sont les ruines de Notre-Dame d’Alet. Située dans la station thermale d’Alet les bains dans la Vallée de l’Aude, les origines de cette abbaye sont inconnues. Elle est considérée par certains comme « la plus belle ruine de France » et se situe entre l’Aude et les montagnes. Elle est un magnifique témoignage de la riche histoire du village
Traditionnellement, on situe la fondation de l’abbaye par Béra, comte de Razès, et sa femme Romella, en 813. Néanmoins cette hypothèse repose sur un faux document. Il est cependant probable que l’édifice date de l’époque carolingienne.

Avant de devenir une petite station thermale du pied des Pyrénées, Alet était le siège d’une importante abaye bénédictine, possédant au 12°siècle Saint-Papoul et Saint-Polycarpe:

Consacrée à Notre-Dame, l’abbaye adopte la règle bénédictine. Ses premiers abbés sont mal connus. Au XIe siècle, elle est ravagée par le comte de Carcassonne, mais elle se redresse peu après grâce à ses reliques de la Sainte Croix qui attirent de nombreux pèlerins

Au XIIe siècle, elle attire de nombreux pélerins. Elle connut un regain inespéré après les temps difficiles de la Croisade contre le catharisme, en étant choisie comme siège d’un nouvel évêché: en 1119, les droits d’Alet sur l’abbaye de St Polycarpe sont reconnus au détriment de l’abbaye de Lagrasse. Une première campagne de travaux de reconstruction est lancée à cette époque. Une deuxième prend place à la fin du siècle.

Le début du XIIIe siècle est plus trouble : un abbé est emprisonné par le vicomte de Béziers, un autre destitué pour dettes.

En 1577, l’abbaye est détruite par les protestants. Elle n’est jamais vraiment reconstruite. Les évêques utilisent l’ancien réfectoire comme lieu de culte. En 1792, cette dernière partie de l’édifice est elle aussi détruite

L’abbaye comprise dans les remparts de la ville fut détruite lors des guerres de religion et il n’en reste aujourd’hui que d’imposants vestiges : la cathédrale Notre Dame du XIIe siècle, la salle capitulaire, la porte d’entrée nord.

Laisser un commentaire

 

Mes voitures miniatures: Di... |
LD Production |
mystere de rennes le chateau |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | leschartreuxdupayscharnegou
| Saint Jacut de la Mer:locat...
| LA PANTHERE ROSE 2a